La victime a été admise à l'hôpital de Pamplemousses

Trois jours après un accident de la route, la motocycliste Ruckshar Cadersaïb a rendu l’âme suite à une fracture du crâne. C’est ce qu’a conclu l’autopsie pratiquée à l’hôpital Jeetoo, le vendredi 29 janvier.

Cette habitante de Plaine-Lauzun, âgée de 21 ans, avait été impliquée dans un accident de la route alors qu’elle pilotait sa Kawasaki de 125cc sur la route royale de Belle-Vue-Harel, le mardi 26 janvier.

Le véhicule de Ruckshar Cadersaïb est entré en collision avec un 4×4 conduite par un habitant de Plaine-des-Papayes. La motocycliste a été projetée  violemment sur l’asphate alors que la 4×4 a fini sa course contre un panneau de publicité. Les deux véhicules ont subi d’importants dommages.

Grièvement blessée, la jeune femme a été transportée à l’hôpital de Pamplemousses où elle a subi une délicate intervention chirurgicale avant d’être placée sous observation. N’ayant pas repris connaissance depuis son accident, la police n’a pas été en mesure de récupérer la version des faits de la victime.

S’agissant du conducteur de la 4×4, il a été soumis à un alcootest qui s’est révélé négatif. Il devrait, toutefois, être inculpé sous une charge provisoire d’homicide involontaire.

Ruckchar Cadersaïb, qui est décrite comme une passionnée de moto par ses proches, est la 13e victime de la route depuis le début de l’année. Ses funérailles ont eu lieu hier après-midi.

Du côté des autorités, ils tentent toujours de faire la lumière sur les circonstances exactes de l’accident.