Le sac à dos que portait Soopramanien Kistnen et qui se trouvait sur les lieux du crime dans le champ de cannes à Telfair, semble être introuvable. Cela après les déclarations ambiguës de l’ASP Seebaruth en cour, mercredi.

Ce dernier a déclaré à la cour que le rapport FSL ne fait pas mention de ce sac à dos. Il a avancé que l’Exhibit Officer, le sergent Mungur, est celui qui avait la charge d’envoyer toutes les pièces à conviction au FSL.

La magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath lassée par les explications approximatives, est intervenue pour exiger que le sac à dos soit produit en Cour lors de la prochaine audience et si besoin est, que l’officier qui a sécurisé ce sac accompagne l’ASP Seebruth.

Une autre révélation de taille lors de cette audience est le fait que les instructions de la Police Medical Officer, la Dr Shaila Prasad-Jankee de transférer la dépouille  à  l’hôpital Victoria, Candos, n’ont pas été suivies. Cela alors que c’était elle qui se trouvait sur la scène du crime, le 18 octobre 2020. La dépouille de l’agent du MSM au NO 8 a alors atterri à la morgue de l’hôpital Jeetoo à Port-Louis pour le Post-Mortem.

L’ASP Seebaruth, pas en mesure de répondre et de fournir des explications sur ce changement, a soutenu que c’est l’ASP Jankeeparsad Buchoo qui était responsable  de l’enquête a l’époque. L’ASP Buchoo est ainsi convoqué à cet effet lors de la prochaine audience fixée mercredi 25.

Lire également : Sawmynaden, Bonomally et Appana objectent au test ADN