Avec au moins 100 grammes de pethidine dans le corps, impossible que Soopramanien Kistnen ait pu se déplacer seul de Quatre-Bornes à Telfair. C’est ce qu’a expliqué le Dr Ananda Sunnassee, médecin qui a pratiqué l’autopsie de Soopramanien Kistnen.

Le Dr Ananda Sunnassee a été appelé à la barre des témoins en Cour de Moka, le jeudi 17 décembre. Il répondait à une question du représentant du bureau du Directeur des poursuites publiques, Me Azam Neerooa.

Selon le médecin légiste, la pethidine, un assez fort antidouleur, ne devrait pas avoir permis à la victime de se déplacer et de s’immoler par la suite. Ce produit, qui a été décelé dans le sang et l’urine de Soopramanien Kistnen, aurait rendu le quinquagénaire dans un état hallucinogène ou comateux.

Le médecin a, de fait, écarté la thèse du suicide.

Le Dr Ananda Sunnassee a également expliqué que cet antidouleur n’est pas vendu en pharmacie mais utilisé dans les hôpitaux et cliniques privées.

Pour rappel, l’autopsie pratiquée sur le corps de Soopramanien Kistnen avait attribué le décès de la victime à un oedème pulmonaire.

À hier, les auditions dans le sillage de l’enquête judiciaire pour faire la lumière sur le meurtre présumé de Soopramanien Kistnen se poursuivaient en cour de Moka.