Mercredi en cour de Moka, Me Roshi Bhadain a évoqué l’interrogatoire, dans le cadre de l’enquête policière sur la mort de Soopramanien Kistnen, d’un certain Jean Noel Heroseau, aussi connu comme Mike. Il a informé la cour que ce maçon de profession « a été récupéré par la police sur le chantier où il travaillait et emmené aux Casernes centrales pour être interrogé.

Roshi Bhadain a fait comprendre que, lors de sa déposition, il devait être amené à déclarer que Koumadha Sawmynaden et lui sont impliqués dans le meurtre de Soopramanien Kistnen. Il a ajouté que Mike s’était plaint auprès de l’Independent Police Complaints Division en présence d’un conseil légal pour brutalité policière.

L’ASP Seebaruth a confirmé que le dénommé Mike avait fait l’objet d’une enquête policière mais « qu’il n’a jamais été mal traité ». Il ajoute que Mike avait consigné sa déposition de son plein gré, qu’il était revenu à la MCIT quelques jours plus tard, avec son avocat, pour compléter sa déposition.

Me Bhadain s’est interrogé alors sur la raison pour laquelle l’officier en charge de cette séance d’interrogatoire avait été remplacée. L’homme de loi a voulu obtenir la confirmation du supérieur hiérarchique du témoin, qui n’est autre que Heman Jangi avec des instructions de tout rapporter à ce dernier.

Lire également : Sawmynaden, Bonomally et Appana objectent au test ADN