Vishal Shibchurn reste en détention policière. Il a été arrêté, ce jeudi, dans le cadre d’une enquête sur une affaire d’agression avec préméditation à Henrietta.

Le suspect, connu des services de la police, a comparu devant la cour de Curepipe et la police a objecté à sa demande de remise en liberté conditionnelle. Il est maintenu en cellule policière.

Sa prochaine comparution est prévue le 27 mai.

Cette affaire fait suite à la déposition d’une habitante de Vacoas, âgée de 53 ans, qui allègue qu’un groupe d’individus munis de sabres et de barres métalliques auraient agressé son époux, kidnappé son fils et saccagé sa maison et ses véhicules dans la nuit du dimanche 16 mai.

Dans sa version des faits, elle soutient avoir reconnu Vishal Shibchurn, et un dénommé Jean Gino Joseph, parmi ce groupe de personnes. Elle explique également que ces individus auraient agressé son époux au sabre. Ils s’en seraient par la suite pris à son fils avant de l’embarquer dans un 4×4. En tentant de porter secours à son époux et son fils, elle a été blessée à son bras gauche. « Ale sinon mo pou koup twesi”, lui aurait lancé un des individus présents, relate cette dernière dans sa déposition.