- Publicité -

Agression et enlèvement : « Mo pena nanye a fer ek sa », dit Vishal Shibchurn

« Mo pena nanye fer ek sa mwa, dimounn anvi dir seki zot anvi », a lancé Vishal Shibchurn à la presse, ce mardi 19 janvier, durant la pause-déjeuner de sa convocation dans les locaux du Central CID suite à une plainte d’agression et d’enlèvement déposée par un habitant de Petit-Raffray à son encontre.

- Publicité -

Il affirme ne pas connaître le plaignant, Fardeen Okeeb. Pour rappel, ce dernier a été lynché par un groupe d’individus après avoir tenu des propos à caractère communal sur les réseaux sociaux. Suite à son agression, il a été admis à l’hôpital du nord. Après quoi, il s’est rendu aux Casernes centrales et a retenu les services de Me Assad Peeroo, pour déposer une plainte.

La victime a affirmé pouvoir identifier ses agresseurs dans cette affaire.

« Li malere ki kan ou dibout pou sosial, dimounn pou target ou. Pa premye fwa pe target mwa », a déclaré Vishal Shibchurn.

Par ailleurs, sollicité quant à sa présence et celle d’un groupe de personnes devant la Cour intermédiaire, le mardi 12 janvier dernier lors de la comparution du ministre Yogida Sawmynaden, dans le sillage de la Private Prosecution portée contre ce dernier pour le délit allégué d’emploi fictif, Vishal Shibchurn a soutenu avoir répondu « au challenge » lancé par l’activiste Bruneau Laurette. « Mo pa redevab ek ki minis mwa. Minis pa fer mwa viv li », a-t-il souligné.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour