Les deux suspects accusés d'agression sur les fillettes ont été confrontés ce vendredi à une reconstitution des faits.

Les deux suspects, Richard Perrine et Jean Marc Perrine, soupçonnés d’agressions sexuelles sur des fillettes de 3 ans et 9 ans à Résidence Anoska, sont retournés sur les lieux ce matin, vendredi 3 juillet, pour une reconstitution des faits.

Plusieurs unités de la force policière, telles que la SSU et la CID de la région, étaient mobilisées pour procéder à une reconstitution des faits afin de faire la lumière sur les circonstances de cette affaire.

Dans un premier temps, des témoins se sont également rendus sur place afin d’apporter des indications aux enquêteurs. Par la suite les suspects, ont été emmenés sur les lieux.

Pour rappel, une charge provisoire de « causing child to be sexually abused » a été retenue contre ces derniers.

Cette sinistre affaire a été révélée dimanche quand une fillette de trois ans a été retrouvée blessé aux parties intimes. Alors qu’elle était admise à l’hôpital, sa soeur, âgée de 9 ans, devait confier avoir également été victime d’abus sexuels deux semaines plus tôt.