« C’est inimaginable qu’à Maurice on puisse arrêter quelqu’un sans preuve. Il faut que justice soit faite. Ce n’est pas possible qu’on arrête n’importe qui, n’importe quand, sous de fausses accusations », a déploré Neena Ramdenee, la secrétaire générale du Mouvement Patriotique (MP), aux Casernes centrales ce jeudi 21 janvier.

Accompagnée de son avocate, Me Lovena Sowkhee, elle a déposé une plainte contre un membre du parti, qui l’a accusée du vol de plus de Rs 22 000 des caisses du parti, et d’un téléphone portable.

Pour rappel, en octobre dernier, la plaignante avait été arrêtée par la CID de Rose-Hill et avait retrouvé la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 5 000.

« Je suis là pour rétablir mon honneur, ma réputation et mon image« , a-t-elle ajouté.