Photo illustration

Victime de graves brûlures, une habitante de Brisée Verdière, âgée de 37 ans, hospitalisée depuis le 14 août, n’a pas survécu à ses blessures. Elle a rendu l’âme ce mardi 25 août aux soins intensifs.

Son rapport d’autopsie a attribué son décès à une septicémie due à des brûlures.

Pour rappel, la victime a été conduite dans une clinique de la localité le vendredi 14 août avec de graves brûlures sur tout le corps. Son époux raconte, dans sa déclaration, que son épouse se serait rendue dans la cour arrière de la maison pour brûler de vieux vêtements usés. Quelques instants plus tard, il aurait vu les vêtements de sa femme en feu.

Il se serait rué vers elle, et aurait tenté de maîtriser le feu à l’aide d’un chiffon. Il l’a par la suite conduite à une clinique pour des soins.

La trentenaire a été transférée à l’hôpital de Candos à l’unité des brûlés aux soins intensifs. Son état de santé était jugé grave, car selon les informations fournies, 50 % de son corps avait été touché par les flammes.

Une enquête a été ouverte, un conteneur de « thinner » a été retrouvé par la police au domicile de cette dernière.