L'activiste Bruneau Laurette lors de la comparution du ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden

« S’il est trouvé coupable mardi, je tiendrai un sit-in avec l’île Maurice jusqu’à sa démission », a affirmé l’activiste Bruneau Laurette au terme des débats dans le cadre de la Private Prosecution logée contre le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, pour le délit allégué d’emploi fictif.

Sur le parvis de la cathédrale St-Louis, en face de la Cour intermédiaire, l’activiste a demandé à la foule réunie de « se préparer », car « nous ne pouvons avoir un régime à la Pinochet ».

« Si nous devons attendre 20 ans pour les mettre en prison, il sera trop tard », a-t-il ajouté.

Bruneau Laurette a réitéré sa « conviction » de mener « (son) combat » jusqu’au bout. « J’avais dit à Pravind Jugnauth et au Commissaire de police que je n’ai pas peur d’eux », a-t-il soutenu.

Rappelons que les débats dans le cadre de la Private Prosecution reprendront le mardi 12 janvier à 9h30 en Cour intermédiaire.