Mayaven Mooken, 48 ans, est décédé suite à un shock due to extensive burns. C’est ce qu’a conclu l’autopsie pratiquée, ce dimanche 13 juin.

Le corps de cet habitant de Roche-Brunes a été retrouvé à moitié calciné à son domicile, hier. Le feu aurait éclaté dans la chambre de la victime au premier étage, où elle vivait seule. Ce sont les voisins qui ont alerté les autorités à la vue d’une épaisse fumée qui se dégageait du domicile du quadragénaire.

Mandés sur les lieux, les pompiers ont dans un premier temps maîtrisé le sinistre avant de pouvoir extirper le corps de la victime de la chambre où elle se trouvait allonger dans un lit.

Des appareils électroniques dont un téléviseur ont été endommagés par le feu. Des mégots de cigarettes ont également été retrouvés sur place.

La mère, âgé de 73 ans, et la tante de Mayeven Mooken, qui habitent le rez-de-chaussée, n’étaient pas sur les lieux quand le feu a éclaté.

Pour l’heure, la police tente de déterminer les circonstances exactes du sinistre.