« La surveillante (testée positive à la Covid-19) a forcément été en contact avec d’autres enseignants qui ont, eux, été assignés à d’autres salles d’examens ».

La fille de D.S. prend part aux examens de la PSAC à l’école Philippe Rivalland RCA, où une surveillante, déployée pour les épreuves qui se tiennent depuis mardi, à été testée positive. Cette mère de famille se dit révoltée par la situation.

« Qu’est-ce qui nous assure que d’autres profs ou élèves n’ont pas été contaminés également? », s’interroge la trentenaire. Et de rajouter que les conditions dans lesquelles les candidats prennent par à la PSAC cette année étaient déjà compliquées.

Pour elle, ce qui s’est passé à l’école Philippe Rivalland vient rajouter au stress des enfants comme des parents.

Les examens du PSAC se poursuivent ce matin avec l’épreuve d’anglais entre 9h et 10h45.

Selon les informations recueillies auprès des autorités, la surveillante avait participé à un exercice de dépistage de masse dans sa localité, lundi dernier, soit la veille du coup d’envoi des examens de la PSAC.

En attendant les résultats de son test PCR, cette habitante de Highlands s’est quand même rendue au travail, le lendemain, pour les épreuves de Français.

À l’école Philippe Rivalland, elle était postée dans une salle de classe avec un élève autrement capable et deux autres personnes.

Cet élève ainsi que ses parents devaient être conduits en quarantaine. La surveillante, elle, a été admise en centre de traitement à l’hôpital ENT.