Les frères Dardenne lors de leur comparution en cour de Mahébourg.

Avant de comparaître en cour de Mahébourg, ce mercredi 2 septembre, les frères Dardenne se sont rendus au CCID pour porter plainte pour menaces contre leur personne, leurs proches, de même que leurs avocats.

Les frères Dardenne indiquent, en effet, avoir reçu des lettres de menaces suite à la plainte qui a été logée contre eux par le proche d’un partisan du MSM.

En cour ce mercredi, le chef inspecteur Goinden, du CCID, a indiqué que deux plaintes avaient été enregistrées contre les frères Dardenne suite aux incidents survenus devant la cour de Mahébourg, le vendredi 21 août.

Le chef inspecteur a informé que c’est un certain Sunny Sawan Kumar Sewdin qui a porté plainte contre les deux frères, des skippeurs de Trou d’Eau Douce.

Série de questions.

Sunny Sawan Kumar Sewdin a logé une première plainte à 00h54 le samedi 22 août au poste de police de Lallmatie. Les frères Dardenne ont été arrêtés le même jour au petit matin et ont été emmenés aux Casernes centrales pour être interrogés.

Une deuxième plainte devait être logée au CCID à 11h55, a indiqué le chef inspecteur.

De leur côté, les hommes de loi des frères Dardenne ont déposé une série de questions en cour. L’une d’elle mènerait à comprendre pourquoi une seconde plainte a été enregistrée contre leurs clients, qui avaient déjà été emmenés aux Casernes centrales.

De plus, les avocats souhaitent savoir pourquoi leurs clients avaient été détenus durant 30 heures d’affilée. Et pour quelle raison leurs déclarations n’avaient pas été enregistrées plus tôt, alors que les avocats se trouvaient dans l’enceinte des Casernes centrales depuis la matinée de samedi.

Les hommes de loi souhaitent également savoir pourquoi leurs clients n’avaient pas été traduits devant la Bail and Remand Court le jour même.

Leur prochaine comparution a été fixée au 18 septembre.

Dispositions spéciales.

Les frères Dardenne avaient passé la nuit en cellule avant de recouvrer la liberté conditionnelle le lendemain en Cour intermédiaire, où une charge provisoire de « assault with premeditation a été retenue contre eux ».

A savoir que le Bar Council a été interpellé par les avocats des frères Dardenne, car ils avaient été refusés tout accès à leurs clients samedi lors de leur interrogatoire. De plus, ils ont souligné que les frères Dardenne avaient été arrêtés sans mandat d’arrêt.

L’arrestation des frères Dardenne est intervenue suite aux incidents survenus devant la cour de Mahébourg lors de la comparution des ministres Kavy Ramano (Environnement) et Sudheer Maudhoo (Pêche). Une Private Prosecution a été logée contre eux par l’activiste Bruneau Laurette pour « culpable ommission » suite à l’échouement du MV Wakashio sur les récifs de Pointe d’Esny.

Des partisans du MSM, qui manifestaient illégalement devant la cour, avaient été confrontés par des habitants de la région et ceux dont le quotidien a été chamboulé par le déversement d’hydrocarbures dans les lagons.

A noter que des dispositions spéciales ont été prises à la cour de Mahébourg pour la comparution des frères Dardenne.