Ce n'est pas une interpellation à grand renforts de policiers en civile et en uniforme qui empêchera Keshwanee Bundhoo de s'exprimer

Elle a refusé d’obtempérer avec les forces de l’ordre. À cet effet, hier, jeudi 7 janvier, Keswanee Bundhoo, 59 ans, a été arrêtée pour failing to obey a reasonable order of police officer et assaulting police.

Dans un premier temps, l’habitante de Terre-Rouge, a refusé de sortir du périmètre de sécurité établi par la police devant la Cour intermédiaire. Malgré les sommations des officiers présents, la quinquagénaire est restée  sur les lieux, arguant que « larout piblik ».

C’est alors qu’elle a été embarquée par la police. Maîtrisée, Keswanee Bundhoo s’en serait prise à un officier, ce dernier soutenant qu’il aurait été mordu à l’avant bras.

Après avoir été conduite au poste de police Pope Henessy, la quinquagénaire a été autorisée à regagner son domicile.

D’autre part, la journée a été marquée par une autre arrestation. Celle de Jean Paul Didier Sydney Picon-Ackong. Le suspect, âgé de 45 ans, a été arrêté sous les mêmes charges. Après avoir été conduit au poste de police, il a été relâché.