Les recherches se poursuivent du côté de Mare-d’Albert ce mardi 1er juin. Soupçonnant que d’autres cadavres pourraient avoir été enterrés dans le verger de letchis où ont été retrouvés les cadavres de Zaheera Ramputh et Hema Coonjoobeharry, les autorités ne lâchent pas l’affaire.

À ce matin, la MCIT, la Special Mobile Force et les chiens renifleurs étaient de retour sur place pour continuer les fouilles.

Umyad Ebrahim, principal suspect dans cette affaire a été soumis, hier, à un examen psychiatrique assisté par le chef du département médico-légal de la police, Dr Sudesh Kumar Gungadin. Même si le suspect a seulement parlé des corps de Zaheera Ramptuh et Hema Coonjoobeehary, les autorités soupçonnent fortement qu’il puissent avoir fait d’autres victimes.

D’ailleurs, il sera une nouvelle fois, évalué par des psychiatres aujourd’hui comme fut le cas hier.

Pour rappel, les cadavres de Zaheera Ramputh et Hema Coojoonbeehary, les deux compagnes du suspect ont été retrouvés dans un verger où ce dernier officiait comme vigile. Le trentenaire est passé aux aveux indiquant qu’il a enterré ses deux victimes en ces lieux. Selon ses dires, Zaheera Ramputh se serait-elle suicidée alors qu’il aurait étouffé Hema Coojoonbeehary avant de cacher les corps.

Ayant épluché la liste des femmes portées manquantes ces derniers mois, la police est à la recherche d’une habitante du nord qui pourrait avoir été en contact avec Umyad Ebrahim.