Des officiers de la Special Mobile Force (SMF) se sentent laissés-pour-compte. Pour cause : 16 officiers de cette unité de Vacoas ont été récemment testés positifs à la Covid-19, confirme le Police Press Office. Une contamination importante qui découle du fait que des mesures sanitaires nécessaires n’auraient pas été prises à la suite de la détection d’un cas positif parmi leur rang, nous indique-t-on.

Selon certains officiers, l’un de leurs collègues s’est senti mal alors qu’il était en poste dans un des Guard Rooms, aux Head Quarters de Vacoas. Transporté à l’hôpital, il a été testé positif au virus.

Entre-temps, chez ceux ayant été en contact avec lui, c’est la panique. Il nous revient qu’ils sont une dizaine d’officiers à avoir travaillé aux côtés de celui testé positif.

« Nous avons appris qu’un autre officier a lui aussi été testé positif. Le Guard Room a été désinfecté à l’eau de javel », relate un officier.

En parallèle, les officiers contactés indiquent que c’est « business as usual » du côté de la SMF. Ils dénoncent le fait que, pour l’heure, des dispositions ne sont pas prises pour qu’ils soient soumis à des tests PCR. « Pa pe pran mezir pou fer test PCR ar nou », relate un officier, qui dit craindre que leurs familles ne soient contaminées en raison de cette lacune.