Un policier (24 ans) accuse le personnel soignant de l’hôpital ENT de « négligence » envers sa grand-mère (88 ans), actuellement en observation car positive au Covid-19. Le policier a en effet fait état de plusieurs manquements, principalement sur le plan hygiénique.

Le 15 septembre dernier, l’octogénaire a appris qu’elle a été contaminée par  le coronavirus. Placée dans un premier temps en auto-isolement à son domicile, à Rose-Hill, l’octogénaire  a vu une semaine plus tard son état se dégrader, obligeant son transfert à l’hôpital Victoria.

Son état se détériorant davantage, elle a été transférée à l’ENT le 22 septembre, où elle a été admise puis placée sous appareil respiratoire. Malgré son état, cette personne âgée a cependant continué de communiquer avec ses proches par téléphone. Elle leur a ainsi expliqué que depuis son admission, elle ne peut se brosser les dents ou prendre un bain, même lorsque sa santé le lui permet.

Elle ajoute que le personnel ne la lave pas non plus, préférant selon elle éviter tout contact avec les patients positifs au Covid. Elle précise qu’elle est « vieille et frêle », et a de fait besoin d’aide pour ses besoins hygiéniques.