Harmawati Dhunnoo, retrouvée morte à son domicile, est décédé d’une « compression of the neck ». C’est ce qu’a conclu le rapport d’autopsie, pratiquée à l’hôpital Jeetoo.

Pour rappel, Harmawati Dhunnoo a été retrouvée morte, dans son lit, le matin du dimanche 3 janvier. La victime, âgée de 80 ans, portait de graves blessures au visage. C’est le fils de la victime qui a fait la macabre découverte en allant prendre des nouvelles de sa mère.

Pour l’heure, la thèse du cambriolage qui aurait mal tourné est privilégiée par les autorités.