Il a reconnu les faits, permettant ainsi à sa mère d’être relâchée sur parole par la brigade antidrogue (ADSU).

À Petit-Gabriel, Rodrigues, ce lundi 28 juin, les éléments de l’ADSU ont découvert dans une maison sept plants de cannabis mesurant entre 5 et 15 cm.

Âgée de 52 ans, la propriétaire des lieux a été embarquée par la police. Interrogée sur la présence de ces plantes à son domicile, la quinquagénaire a expliqué qu’ils appartenaient à son fils de 34 ans.

Un peu plus tard dans la journée, le trentenaire s’est rendu à la police avouant que ces plantes lui appartenaient, disculpant ainsi sa mère.

Le suspect a été placé en détention policière, le temps de l’enquête. Une charge provisoire de « cultivating cannabis plants » devrait être retenue contre lui.

Le même jour, la police a découvert cinq autres plants de cannabis mesurant entre 5 et 15 cm sur un terrain en friche dans la localité.