Nicolas et Niroy Hazemoth ont été arrêtés sous une inculpation provisoire de « meurtre » le jeudi 22 octobre.

Soupçonnés du meurtre de Mackenzie Casimir, les deux frères ont été traduits en cour de Bambous et reconduits en cellule policière.

À savoir que Casimir Mackenzie, âgé de 62 ans, a rendu l’âme huit jours après son admission à l’hôpital Victoria. Le sexagénaire avait été passé à tabac par un groupe d’individus à quelques mètres du poste de police de Bambous, le 11 octobre.

C’est à sa sortie du poste de police que Casimir Mackenzie a été victime d’agression. Le retraité venait tout juste d’accompagner son fils de 26 ans, qui avait porté plainte pour l’agression dont il avait été lui-même victime un peu plus tôt dans la journée.

Dans une déclaration à la police, le fils de Casimir Mackenzie a expliqué que ses agresseurs n’auraient pas vu d’un bon oeil qu’il aille porter plainte. Ils l’auraient suivi et attendu à sa sortie du poste. Ce serait à ce moment que son père et lui auraient été agressés à coups de barres de fer.

L’agression aurait pour toile de fond une histoire de vengeance liée à une affaire de « lift » de taxi.

Grièvement blessé, Casimir Mackezie avait été conduit à l’hôpital Victoria où il avait été placé sous respiration artificielle. Ce dernier a rendu l’âme quelques jours après suite à de multiples blessures.

À savoir que l’enquête, sous la supervision du surintendant de police, Shyam Bansoodeb, a menée à deux autres arrestations. Tous les suspects sont des habitants de La Valette, Bambous.

Nicolas et Niroy Hazemoth sont déjà connus des services de police. En 2018, les deux frères avaient été arrêtés après qu’un policier a porté plainte pour vol contre eux. Ils avaient interpellé le policier au volant de sa voiture. Ils suspectaient que le policier conduisait sous l’influence de substances illicites. La scène avait été filmée et publiée sur les réseaux sociaux, créant un véritable buzz.