- Publicité -

Des enfants enlevés de leurs mères incapables de subvenir à leurs besoins

Fin juillet, des cas de pauvreté menant à des charges « d’abandon » et de « maltraitance » sur mineurs, en l’occurrence des enfants âgés entre un et trois ans, ont été signalés à Ste-Croix. 

- Publicité -

Ayant pris connaissance de ces cas, la Child Development Unit (CDU) a, lors d’une descente surprise dans la localité, retiré la garde des enfants concernés à leurs parents. 

Le premier cas concerne deux soeurs, âgées de trois et un an. Questionnée par un officier de la CDU, la mère a expliqué qu’elle ne souhaite plus prendre la charge de ses fillettes.

La maison où elle a élu domicile avec ses petite est dépourvue d’électricité et elle est incapable d’assurer les besoins de ces enfants sur une base quotidienne.

La CDU l’informant qu’une charge provisoire de Child Abandonment sera logée contre elle, la mère de famille a insisté sur le fait qu’elle ne peux plus subvenir aux besoins de ses enfants.

Les deux enfants ont été, dans la foulée, transportés à l’hôpital pour des soins avant d’être confiés à des proches, le temps de l’enquête.

Le même jour, soit le 30 juillet, une habitante de la localité s’est vue enlevée la garde de sa fille. Elle a été aperçue mendiant dans les rues de Plaine-Verte. La fillette négligée et dans un état de précarité avancée a été, sur le champs, prise en charge par les autorités.

Les mères devront être entendues par la police et sont passibles d’une peine pénale pour Child Abandonment et Ill-treatment.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour