- Publicité -

« Drogue plantée » chez Wayne Attock : Huit enregistrements vidéo remis au CCID pour enquête

Me Rama Valayden s’est rendu au Central CID hier pour rencontrer l’assistant commissaire de police Kistnasamy Armoogum. Il lui a remis une clé USB contenant huit enregistrements vidéo d’une durée d’une heure chacun réalisés au domicile de Wayne Indiano Attock, âgé de 28 ans, à Baie-du-Tombeau. Une équipe de l’ Anti-Drug & Smuggling Unit (ADSU) avait arrêté cet éleveur de porc à son domicile le 17 novembre.
L’ADSU avait saisi quatre sachets d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 1,1 million, des bijoux, un speed-boat et des véhicules en stationnement en face de son domicile. Or, ses proches avancent que la drogue aurait été plantée par la police et les images des caméras de surveillance dans la maison ont enregistré des mouvements suspects des policiers lors de cette descente
Me Valayden a consigné une déposition au Central CID à ce sujet et il a remis une clé USB contenant les vidéos en question. Néanmoins, la police lui a demandé d’apporter l’appareil DVR qui constituera un Exhibit dans l’affaire. L’informaticien Khalill Moossun a accompagné Me Valayden aux Casernes centrales et il avance qu’un DVR n’a pas de logiciel pour opérer le système. De ce fait, les images dans l’appareil sont originales et ne peuvent être manipulées pour dire que des séquences ont été coupées ou ajoutées.
« Nous allons nous assurer devant la police que l’appareil est fonctionnel avant que les enquêteurs ne le placent sous scellés», déclare Me Valayden, qiui révèle qu’une copie de la vidéo sera aussi remise au bureau du Premier ministre ce jeudi par le truchement d’un huissier.
« Premie minis bizin konpran ena gro problem konsernan la fors polisier. Li bizin aksepte erer », fait-il comprendre en réclamant la dissolution de l’ADSU et de la PHQ Special Striking Team pour les remplacer par une autre institution plus compétente.
Profitant de l’occasion, Rama Valayden a rappelé qu’il a envoyé une correspondance au commissaire de police, Anil Kumar Dip, où il demande la mise sur pied d’un Special Desk au Central CID pour enquêter sur des cas allégués de drogue plantée.
« Les avocats des Avengers et autres membres accompagneront des plaignants au Central CID pour les assister dans leurs plaintes », indique Rama Valayden, qui demande au public de visionner les vidéos avant de porter de jugements.
« Si ti ariv sa ou ser, frer, papa, fami, kamarad, eski ou ti pou toler sa (drogue plantée)? » se demande-t-il.

- Publicité -
- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour