Après avoir fourni une caution de Rs 200 000 et une reconnaissance de dette de Rs 500 000 chacun, Vinay Appanah et son beau-frère, le General Manager de la State Investment Corporation, Jonathan Ramasamy ont obtenu la liberté conditionnelle en cour de Rose-Hill.

Inculpés provisoires de blanchiment d’argent et de corruption respectivement, Vinay Appanah et Jonathan Ramasamy ont été arrêtés, ce vendredi 19 février par la Commission anticorruption après avoir été convoqués « under warning » dans la matinée.

Jonathan Ramasamy et Vinay Appanah, directeur de AV Techno-World Co Ltd avaient été interrogés à l’ICAC dans le cadre de l’enquête sur des allégations de favoritisme et de corruption à la State Trading Corporation (STC) au vu des COVID-19 Emergency Procedures pour un montant de Rs 1 milliard.

Le GM de la STC – qui a d’ailleurs été sujet à des rendez-vous précédents au QG de l’ICAC – a été acculé, ayant été confronté ce matin à des contrats alloués par la compagnie d’État à des entités liées à son beau-frère, Vinay Appanah, qui est aussi attendu du côté de l’enquête judiciaire sur la mort de l’activiste du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Soopramanien Kistnen. Les « deux beaux-frères de la STC » sont considérés comme des personnages clés dans le réseau de l’ancien ministre Yogida Sawmynaden. Ils en étaient à leur troisième convocation au QG de l’ICAC.

Lire plus dans l’édition du Mauricien du vendredi 19 février.