Photo prise le 15 janvier 2021 devant la cour de Moka

Le vendredi 16 octobre, Soopramanien Kistnen devait aller à la rencontre de Rudy Appanah, un des bénéficiaires des contrats du ministère de la Santé pendant le confinement sanitaire. C’est ce qu’affirme Vinessen Pooveden Subbaroyan, partenaire en affaires de la victime en cour de Moka, ce vendredi 15 janvier.

Témoignant sous serment au cours de l’enquête judiciaire, cet habitant de Poudre-D’or-Hamlet a expliqué que Soopramanien Kistnen lui aurait confié le 14 octobre, soit deux jours avant sa disparition, qu’il avait rendez-vous avec Rudy Appanah, dont le bureau est situé à La-Louise, Quatre-Bornes.

À savoir que Vinessen Pooveden Subbaroyan possède également des parts dans la firme de la victime, Rainbow Construction Limited.

En cour, le témoin a indiqué qu’à travers cette compagnie, Soopramanien Kistnen et lui auraient obtenu des contrats pour des travaux dans la circonscription n°8 pour lesquels ils n’auraient pas été payés. Il a expliqué en cour comment les contrats leur étaient alloués.

A-t-il des soupçons sur l’identité du meurtrier de Soopramanien Kistnen? À cette question de Me Azam Neerooa, représentant du bureau du Directeur des poursuites publiques, le témoin a confié que “oui”, avant d’ajouter qu’il a peur pour sa sécurité.

Me Azam Neerooa et la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnuth l’ont alors encouragé à inscrire un nom sur un papier que seule cette dernière aura en sa possession.

D’autre part, la reprise de l’enquête judiciaire a été marquée par l’audition de Simla Kistnen, l’épouse de feu Soopramanien Kistnen.

Appelée à la barre, cette dernière a indiqué que la relation entre le ministre du Commerce et son époux n’était pas au beau fixe. Avant la disparition de ce dernier, le quinquagénaire se serait rendu au bureau de Yogida Sawmynaden.

« Priye ki mo mor sinon to pou grine kouma zamalak » auraient été les propos tenus, selon elle, par son époux envers le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, au cours d’une rencontre au bureau de ce dernier, a expliqué la veuve.

Fournissant un nouvel élément à l’enquête, soit un autre numéro de téléphone appartenant à son époux, l’épouse du quinquagénaire a réitéré ses soupçons concernant la participation alléguée de Yogida Sawmynaden dans le meurtre de son époux.

A cet effet, le Senior Assistant DPP a déposé une motion pour que toutes les communications WhatsApp de Soopramanien Kistnen soient retracées.

Un représentant du District Council de Moka/Flacq a également été entendu concernant des contrats alloués à la compagnie de Soopramanien Kistnen.

D’autre part, Me Ravi Rutna, représentant de la State Trading Corporation, a affirmé que, pour les besoins de l’enquête, l’institution fournira à la MCIT la liste des “dealings”, incluant ceux des Emergency Procurements.