Les Casernes centrales ont initié une enquête sur un policier affecté au poste de police de Flacq, et de surcroît neveu d’un député du MSM de la circonscription Flacq/Bon-Accueil (No 10). Le bureau du commissaire de police est en présence d’informations que ce policier a signé dans le registre de la police pour « couvrir » un entrepreneur de la localité qui est en liberté conditionnelle. L’homme d’affaires, qui a fait campagne pour un ministre, a été arrêté l’année dernière dans une affaire d’escroquerie alléguée. Il avait retrouvé la liberté conditionnelle et devait se présenter au poste de police de Flacq quotidiennement pour signaler sa présence.

Or, les Casernes centrales ont appris qu’il ne s’est pas présenté au poste de police ces derniers temps. C’est le policier qui signait dans le registre à sa place. Selon nos informations, ce dossier sera transmis au Central CID sous peu. « Une enquête a déjà été initiée sur ce cas », a confirmé le Police Press Office.