Une charge provisoire d’escroquerie pèse sur l’ancien député Cehl Meeah, leader du Front Solidarité Mauricien (FSM). Arrêté ce lundi matin par la CID, il a comparu en cour de Port-Louis.

Cehl Meeah a dû fournir une caution de Rs 20 000 et une reconnaissance de dette de Rs 100 000. La police n’a pas objecté à sa remise en liberté.

Une plainte avait été déposée en 2018 à la CCID par un ressortissant français contre l’ex-député. Ce dernier est soupçonné d’avoir escroqué Rs 600 000 pour la vente d’un terrain fictif à Saint Julien. Dans sa plainte, le Français explique que Cehl Meeah n’aurait pas respecté ses engagements.