Le fils d’un caporal, âgé de 24 ans, appréhendé pour ce meurtre, est passé aux aveux

Drame et vifs émois hier en fin d’après-midi au village de la côte du sud-est Bois-des-Amourettes. En effet, dans un premier temps, une octogénaire, Marie Odile Matombé, habitant le village, avait été retrouvée gisant dans une mare de sang dans son salon. À côté d’elle, il y avait un manche de couteau, probablement l’arme du crime utilisée par l’agresseur.

Il était vers les 17h15 quand le poste de police de la localité a été averti de ce drame et que les habitants de Bois-des-Amourettes, ayant appris cette triste nouvelle, se sont massés en bordure de route pour suivre les événements avec notamment la présence des éléments du Scene of Crime Office (SOCO). Vu l’heure, la victime aurait été surprise par son agresseur alors qu’elle s’apprêtait à prendre son repas du soir. D’ailleurs, des restes du repas jonchaient sur le plancher du salon où a été commis le crime.

Toutefois, les limiers du CID de la Southern Division ne devaient pas mettre longtemps pour élucider ce cas d’homicide. Un jeune de 24 ans, Leander Mattiew Iadan Apollon, dont le père fait partie de la force policière, a été appréhendé. Lors de son interrogatoire, il devait passer aux aveux quant à sa responsabilité dans ce meurtre. Il a été placé en état d’arrestation, son interrogatoire devant se poursuivre au sujet du motif de cette agression mortelle. Sa comparution devant la Bail and Remand Court pour son inculpation provisoire de meurtre est prévue aujourd’hui.

L’autopsie sur Marie Odile Matombé, âgée de 82 ans, devait être pratiquée par le médecin légiste en vue de déterminer les causes du décès. Dans cette région, des habitants n’hésitent pas à avancer que la victime et l’agresseur pourraient avoir des liens de parenté vu la proximité des patronymes de Matombé et d’Apollon dans le sud-est.