Ce « bienfaiteur » a acheté un bateau de pêche et financé la location d’une villa de luxe à Rivière-Noire pour les frères Gurroby

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a procédé à l’arrestation de Komal Anand Ramdoo, alias Ashwin. Il est soupçonné d’être le bailleur de fonds des frères Gurroby. Les enquêteurs ont pu établir jusqu’ici que l’homme a dépensé près de Rs 4 millions en faveur des suspects, sans que pouvoir donner une raison satisfaisante pour justifier sa « grande générosité ». Tout semble indiquer que le dénommé Ashwin agissait sous les ordres des frères Gurroby et que la compagnie qu’il dirige ne serait qu’un paravent pour des opérations de blanchiment de fonds..

Après l’arrestation de Nitesh Gurroby le mois dernier et la saisie de plusieurs documents lors de différentes perquisitions, l’ICAC avait en effet noté qu’Ashwin Ramdoo avait financé l’achat du bateau Moana 1 en utilisant sa compagnie pour effectuer le paiement, soit un montant de Rs 3 425 000. Cette embarcation, « gérée » par les frères Gurroby, est impliquée dans des activités de pêche au gros au large de Rivière-Noire.
La location du Moana 1 n’est d’ailleurs pas à la portée de toutes les bourses, celle-ci s’élevant en effet à un minimum de Rs 18 000 pour un simple « half-day trip ». Les enquêteurs de l’ICAC soutiennent que ce bateau rapide pourrait surtout être impliqué dans des activités illégales en mer. Le Moana 1 fera d’ailleurs l’objet d’un Attachment Order bientôt.

D’autre part, la commission anticorruption a également obtenu des renseignements à l’effet que Ritesh, Nitesh et Nitiraj Gurroby, de même que leur entourage, menaient la belle vie dans les beaux coins de Rivière-Noire. En revanche, même s’ils résident à seulement quelques mètres de la mer, à Grand-Baie, ils étaient plutôt discrets chez eux.

L’ICAC a appris que Nitesh Gurroby avait approché une compagnie immobilière de Bambous offrant des Project and Properties Services pour la location d’une villa à Rivière-Noire. Et c’est la compagnie Avisa Ltd, de Komal Anand Ramdoo, qui a payé la location de cette propriété pour les Gurroby, soit un montant de Rs 319 200. L’homme d’affaires n’a pu expliquer à l’ICAC pourquoi il avait effectué ce paiement. Il a été inculpé sous deux accusations provisoires de blanchiment d’argent au tribunal de Bambous hier et a dû fournir une caution de Rs 400 000 pour retrouver la liberté.

Par ailleurs, l’ICAC a interrogé mercredi Samanda Appadoo, le partenaire d’affaires de Komal Anand Ramdoo. Elle a expliqué avoir acheté des actions au sein d’Avisa Ltd, tout en affirmant cependant que c’est son partenaire qui dirige l’entreprise. Les enquêteurs souhaitent savoir où elle a obtenu l’argent en vue de cet investissement. Elle a été autorisée à rentrer chez elle après cette première séance d’interrogatoire. Les enquêteurs ont aussi appris qu’elle est parentée avec le directeur d’une agence de voyages.
L’enquête sur les ramifications de l’opération Super Cargo, avec la saisie de Rs 3,7 milliards de drogue le 2 mai dernier se poursuit du côté de l’ICAC alors que sur le front de l’ADSU très peu de détails ont filtré, confirmant le Kistnah Syndrome…