La victime est décédée à l'unité des grands brûlés de l'hôpital Victoria

Retrouvé à son domicile le dimanche 9 mai avec de graves brûlures sur le corps, Manoj Gokool, 42 ans, a poussé son dernier souffle.

L’autopsie pratiquée a attribué la cause de son décès à des extensives burns injuries.

Aux petites heures, dimanche, la police a été mandée à Vuillemin, Quartier-Militaire, où un feu avait éclaté dans une maison. À l’arrivée des secours sur place, le propriétaire des lieux, Manoj Gokool, était assis sous le porche au premier étage de sa maison.

Agonisant, le quadragénaire portait de graves brûlures au corps. Transporté d’urgence à l’hôpital de Candos, Manoj Gokool a rendu l’âme peu de temps après.

Selon les informations recueillies, le feu aurait pris dans le lit de la victime. Selon la déclaration de la mère du défunt, son fils habitait seul dans la maison qui était dépourvue d’électricité. La victime s’éclairait à la lueur de bougies.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes du sinistre.