Photo illustration

Dans la même semaine, le service médical a fait parler de lui pour une autre affaire de négligence médicale alléguée. En effet, le décès d’un autre nourrisson a été signalé aux autorités. Marie Oceanne Latouche, 17 ans et enceinte de sept mois, a en effet perdu son bébé quelques minutes après lui avoir donné naissance à son domicile à La Tour Koenig le 14 avril.

Selon ses proches, elle a commencé à avoir des contractions aux petites heures, et le Samu avait été alerté. Toutefois, l’ambulance n’est arrivée qu’aux alentours de 7h50, soit près d’une heure et demie après l’appel. Pendant ce temps, assistée de trois membres de sa famille n’ayant aucune notion médicale, l’adolescente avait déjà donné naissance à un petit garçon. Des directives du personnel du Samu avaient été données à la famille par téléphone. Néanmoins, à l’arrivée des secours, le décès du bébé avait été constaté.

Alors que la famille a soutenu que le bébé bougeait, bien que fébrilement, à sa naissance, l’autopsie aurait révélé que le bébé serait mort-né, affirment des sources policières. Dans cette affaire également, la famille crie à la négligence médicale et déplore le retard du Samu.