Des traces d’huile ont été détectées dans la région de l’échouement du chalutier chinois, LURONGYUANYU588, à Pointe-aux-Sables, ce lundi 8 mars.

Des plongeurs ont été déployés pour vérifier si la fuite proviendrait du chalutier. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Pêche, Sudeer Maudhoo, en conférence de presse, cette après-midi.

Se voulant rassurant, le ministre a indiqué que 300 mètres de booms sont actuellement placés par la compagnie Polyeco autour du site du sinistre.

Il faudra quatre à cinq heures pour pomper l’huile du LURONGYUANYU588, a estimé le ministre Maudhoo.

Des échantillons d’eau ont été envoyés en laboratoire pour des tests. Les résultats devront tomber aux alentours de 15h, selon ce dernier.

Un comité de coordination a été mise en place par la Mauritius Ports Authority pour gérer la situation.