L’activiste Bruneau Laurette compte contester la décision de la police de lui interdire de tenir une marche pacifique le 7 novembre à St-Pierre, dans la circonscription du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

A cet effet, Bruneau Laurette compte déposer une motion en Cour suprême, ce mercredi 21 octobre.

L’activiste dit ne pas comprendre comment une marche pacifique pourrait chambouler le bon déroulement des préparatifs de la fête de Divali, qui débuteront durant la première semaine de novembre.

« Nou finn fer boukou lamars dan kalm ek lape. Azordi lapolis vinn dir nou, ki nou lamars pou deranz serenite nou bann frer ek ser pou preparasion fête de la Lumière. Alor ki de lot kote, gouvernman pe anons eleksion vilazwa le 22 Novam », peut-on lire sur la page Facebook de Bruneau Laurette.

A savoir que l’activiste avait logé une application pour tenir une marche pacifique à St-Pierre, le 15 octobre, contre le gouvernement de Pravind Jugnauth.

Le 16 octobre, à travers une correspondance signée du DCP Beekun, la police lui a fait comprendre que cette marche ne pourra avoir lieu, s’appesantissant sur les préparatifs pour la fête de Divali. Toutefois, la police lui a demandé de reporter cette marche à une date ultérieure.