- Publicité -

Mauricien tué en Suisse : « Dernie fwa mo’nn koz ar li, se zour Nwel », pleure sa mère

Thierry Diamas, 31 ans, installé en Suisse depuis trois ans, était marié depuis un an à une Suissesse. Il a été tué par balle le 29 décembre. Sa mère Georgina, une habitante de Beau-Songes, est sous le choc. « Dernie fwa mo’nn koz ar li, se zour Nwel », raconte-t-elle.

- Publicité -

Cette maman de trois enfants lance un appel à l’aide. Elle n’a pas les moyens de rapatrier le corps de son fils. « Ed-mwa », pleure-t-elle.

C’est le 5 janvier que la mère et les proches du jeune homme ont été informés du décès de ce dernier. Sa mère nous confie que son fils avait avoué à un proche qu’il était souvent battu par son épouse.

« Li ti dir mwa ki li anvi retourn Moris », ajoute-t-elle. « Samem ki ti mo lame dwrat sa ».

Thierry a fait la connaissance de son épouse, Maria, sur un réseau social. Quelque temps après, il a mis le cap sur la Suisse, soit à Genève, pour rejoindre cette dernière.

Selon les informations de la mère, ce meurtre serait prémédité. C’est lors d’une promenade dans un endroit retiré que l’épouse aurait tiré sur son fils.

Grièvement blessée, la victime a contacté les urgences, tout en incriminant sa femme, avant de rendre l’âme à l’arrivée des secours.

« Mo pa aksepte sa mwa », lance Georgina. Selon les dernières informations, l’épouse nie toujours les faits reprochés.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour