Michelle Anita Ropa, soupçonnée du meurtre de son époux, Rafal Tomasz Ropa, un homme d’affaires polonais de 49 ans, restera en détention jusqu’au 4 mai, date de sa prochaine comparution.

La suspecte, âgée de 35 ans, a comparu en cour de Rivière-du-Rempart, le mardi 27 avril, après être passée aux aveux. Une charge provisoire de meurtre a été logée contre cette dernière, qui est représentée par Me Zakir Mohamed.

Ayant évoqué avoir été brutalisée le jour du drame, la trentenaire a été admise sous surveillance policière à l’hôpital de Pamplemousses.

Lors de ses aveux, Michelle Ropa Anita a expliqué que son époux l’aurait forcée à avoir des rapports sexuels avec lui. Une dispute s’en serait suivie et elle aurait poussé la victime dans les escaliers pour se défendre.

À savoir que le corps sans vie de Rafal Tomasz Ropa avait été retrouvé dans les escaliers de son appartement à Grand-Gaube. Le quadragénaire avait des blessures à la tête et au visage. L’autopsie a attribué le décès de l’homme d’affaires à une fracture du crâne.

L’ambassade de la Pologne a été alertée et les deux enfants du couple, âgés de 2 et 9 ans, ont été pris en charge par la Child Development Unit. Il nous revient qu’ils seront remis à des proches de la victime.