La famille d’Annick Lafleur arrive péniblement à se remettre du drame. Une perte soudaine.

« Son ex-compagnon l’harcelait, il la suivait partout », raconte Shana, filleule d’Annick Lafleur, 43 ans, mortellement agressée au couteau par son ex-compagnon au réveillon de la St-Sylvestre, à Petite-Rivière.

Dans son entourage, on raconte que Louis Michael Carpen, 35 ans, a toujours été violent envers la victime. Toutefois, cette dernière n’a jamais porté plainte contre ce dernier.

Cet habitant de Terasson, Pointes-aux-Sables a été arrêté et est passé aux aveux. Il répond d’une accusation provisoire de meurtre.

Deux autres suspects ont été également épinglés par la Major Crime Investigation Team et la Central Investigation Division de la Western Division, pour complicité dans cette affaire. Il s’agit d’un dénommé Shaheel, âgé de 22 ans “, et un mineur de 16 ans.

Mère de trois enfants, Annick Lafleur s’était séparée de son compagnon il y a quelques jours, nous apprend-t-on. Elle a fêté le réveillon avec sa famille à La-Tour-Koenig avant de se préparer pour se rendre à une fête chez ses amis à Petite-Rivière.

L’ex-compagnon l’aurait suivie et s’en serait pris à Annick dans un atelier. L’arme du crime, un couteau de cuisine, a été retrouvé sur les lieux, non loin du corps.

« Mo pa krwar. Nou ti travay ansam. Dernier zour mo trouv li se le 31. Zame li ti montre so problem, li ti enn dimoun touzour sourian », fait ressortir Annabelle, une des amies de la victime, bouleversée par ce drame.

L’autopsie, pratiquée ce vendredi, a déterminé que la victime est décédée suite à un « stab wound to the heart ».

Ses funérailles ont eu lieu ce samedi 2 janvier à La Tour Koenig.