La victime Doris Nithoo et le suspect Josian Celine en médaillon

France Josian Celine, suspecté du meurtre de Doris Nithoo, avait écopé de 12 ans de prison en 2008 pour le meurtre de son ancienne compagne, Marie Joseph Brigitte Anseline.

Douze ans plus tard, cet habitant de Plaisance, Rose-Hill, s’est donné la mort par pendaison sur la plage d’Albion. Soit, un jour après la découverte du corps sans vie de son amante.

En juillet 2004, des restes humains calcinés avaient été retrouvés dans un champs de cannes d’Albion par des laboureurs. Marie Joseph Brigitte Anseline, 42 ans, avait été positivement identifiée par des membres de sa famille.

Trahi par sa montre qui avait été retrouvée sur place, France Josian Céline, alors âgé de 39 ans, était le principal suspect dans cette affaire.

Relation extra-conjugale.

L’enquête avait déterminé que France Josian Celine n’avait pas digéré le fait que Brigitte Anseline souhaitait mettre un terme à leur relation extra-conjugale. Dans un accès de colère, il avait assené plusieurs coups de poing à sa victime avant de la laisser pour morte sur place.

Ce dernier avait été arrêté par la police et inculpé d’assassinat. Avant d’être condamné pour meurtre.

Le nom de France Josian Céline retentit cette fois dans le sillage du meurtre de Doris Nithoo, 56 ans, retrouvée poignardée à son domicile, le samedi 13 juin.

Le corps de cette mère de trois enfants a été découvert par sa soeur dans une mare de sang à son domicile, à Cap Malheureux.

L’autopsie pratiquée a attribué le décès de Doris Nithoo à un « shock stab wound to the heart. Un couteau de cuisine a été retrouvé à proximité du corps de France Josian Celine.