Joseph Saint-Pierre (26 ans), qui était au volant de la Toyota grise dans laquelle deux bébés ont perdu la vie lors d’un accident survenu tôt dimanche matin, est retourné sur les lieux du drame, à Ecroignard, vendredi. « Monn bat avek enn kitsoz lor sime, enn ross kapav. Monn perdi kontrol », a-t-il déclaré aux policiers de Bel-Air-Rivière-Sèche lors d’une reconstitution des faits. Et d’ajouter : « Enn maler inn arive. »

Il a expliqué avoir percuté de plein fouet un cocotier qui se trouvait à un mètre de la route. Ce dernier, père d’Adam Saint-Pierre (deux mois), qui a trouvé la mort dans ce drame, a insisté sur le fait qu’il n’était pas sous l’influence de l’alcool ou de substances illicites. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il roulait au maximum à environ 50 km/heure sur la route Royale. Joseph Saint-Pierre a dit ne pas se rappeler tous les détails de l’accident et qu’après l’impact, sont but était de faire sortir les enfants de la voiture accidentée. « Monn pans bann zanfan kan inn ariv aksidan », a-t-il relaté. Il a confirmé qu’il s’en est sorti avec des blessures superficielles lors de cette collision.

Dans sa version des faits, il raconte qu’il sortait d’un mariage civil au Bouchon pour rentrer chez lui à Arsenal. Il était accompagné de son épouse de 24 ans, sa fille de deux ans et son fils Adam. Avant de partir pour le sud, il a pris à bord ses belles-sœurs âgées de 25 et 49 ans. La quadragénaire a pris son fils Essai Duprey (un mois) dans ses bras. C’est sur le chemin du retour que le drame s’est produit. En passant par Ecroignard pour déposer ses belles-sœurs à Bramsthan, il a dérapé. Selon Joseph Saint-Pierre, les bébés étaient endormis avant l’accident.

Des volontaires ont extirpé les occupants de la voiture pour les transporter à l’hôpital de Flacq avant même l’arrivée de la police. Le petit Adam Saint-Pierre est décédé peu après son arrivée à l’hôpital alors que son cousin a rendu l’âme après trois jours. L’autopsie a attribué leur décès à des blessures au crâne. Selon le conducteur, il n’est pas en mesure d’affirmer si les passagers portaient leur ceinture de sécurité. La fillette de deux ans est toujours sous observation à l’hôpital.

Le conducteur répond de deux charges provisoires d’homicide involontaire. Une des occupantes de la voiture a aussi confirmé à la police que la voiture a heurté un rocher sur la route. L’enquête se poursuit pour tirer au clair les circonstances de cet accident.