Le décès par overdose d’un soudeur de 46 ans le 3 mai dans une maison à Cité EDC, Rivière-Noire, est désormais traité comme un cas de “foul play”. La Criminal Investigation Division de Rivière-Noire soupçonne qu’on a administré de la drogue au quadragénaire pour voler son argent. L’équipe du Detective Inspector Dowlul a arrêté Alan Rozelio Colfir (24 ans) et Jean Ryan Colfir (18 ans), jeudi. Les deux frères, résidant respectivement à La Preneuse et Flic-en-Flac, ont été inculpés sous des accusations provisoires d’“administration of noxious substances” et “conspiracy to pervert the course of justice”. Ils demeurent en détention préventive.

La police de Rivière-Noire s’est rendue dans la maison de la Cité EDC et a retrouvé le soudeur au sol. Cet habitant de Bambous ne respirait plus. Son neveu, présent sur place, a remis à la police la carte d’identité et la carte bancaire du quadragénaire. Ce dernier a été emmené au dispensaire Yves Cantin où un médecin a confirmé son décès. Un rapport post-mortem a attribué sa mort à un “acute left ventricular failure”. Son enterrement a eu lieu le lendemain au cimetière de Rivière-Noire.

Mais le 10 mai, le frère du défunt s’est rendu à la police pour dire qu’il avait eu certains renseignements selon lesquels la victime se trouvait en compagnie de quatre personnes et que l’un d’eux lui aurait administré de la drogue pour voler son argent. De son côté, l’épouse du soudeur devait déclarer que le jour du drame, soit le matin, ce dernier avait quitté la maison pour se rendre dans une banque à Bambous où il devait retirer de l’argent. Il a alors rencontré son neveu et ils ont pris un autobus.

Dans cette affaire, la CID de Rivière-Noire a déjà entendu quatre personnes qui ont donné presque la même version. Elles ont relaté que le soudeur est arrivé avec deux bouteilles de vin alors que son neveu a retiré une dose de drogue synthétique pour consommer. Entre-temps, la quadragénaire a demandé à son neveu de lui remettre le somme de Rs 5 000 qu’il avait retirée en banque. Puis, il a donné Rs 1 000 à un certain Rozelio Colfir pour acheter de l’héroïne. Ce dernier est retourné avec trois doses et il est parti dans la cuisine pour préparer la drogue. Puis, le jeune homme a mis la substance dans une seringue qu’il a lui-même administrée au bras gauche du soudeur. Ce dernier s’est évanoui sur une table de cuisine. Les personnes présentes ont tenté de le réanimer, mais sans succès.

Dans une déclaration à la police, l’épouse a souhaité que le corps de son défunt soit exhumé pour des analyses poussées. « Je n’ai pas les moyens pour faire les procédures. J’ai un fils de 18 ans qui est malade. Moi aussi, je n’ai pas un travail permanent. La police est venue chez moi pour constater dans quelles conditions je vis. D’où ma demande pour une assistance légale. » Le 5 juillet, la cour avait refusé une demande pour l’exhumation du corps et elle a demandé aux enquêteurs de solliciter un avis du Directeur des poursuites publiques.

Entre-temps, des développements sont intervenus avec l’arrestation des deux suspects. Ces derniers n’ont pas donné signe de vie depuis trois semaines. Ils n’ont pas encore donné leurs versions des faits. L’enquête se déroule sous la supervision du surintendant Bansoodeb.