L’épouse de Kistnen Soopramanien est attendue ce mardi 24 novembre dans les locaux de la MCIT. Elle apportera  plus de détails à l’enquête sur la mort de son époux, dont le corps a été retrouvé partiellement brûlé dans un champ de cannes à Telfair le dimanche 18 octobre.

Bien que les enquêteurs se penche sur la thèse d’un suicide, l’autopsie a conclu à un œdème pulmonaire.

Toutefois, la famille de la victime est venue de l’avant avec des révélations et soutient que Kistnen Soopramanien ne se serait pas donné la mort. Selon leurs dires, la victime avait l’intention de faire parvenir des informations à l’ICAC concernant des tractations entourant des appels d’offres en marge des Emergency Procedures retenues par le ministère de la Santé durant la pandémie.

Appelée comme témoin, l’épouse de la victime a retenu les services des avocats Rama Valayden et Sanjeev Teeluckdharry.