Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a assisté, ce mercredi 25 novembre, aux funérailles de la Woman Police Constable Dimple Raghoo, décédée lors d’une opération de « controlled delivery » menée par l’unité antidrogue (ADSU) en début de soirée d’hier à Beau-Vallon.

« Je suis très attristé par ce qui est arrivé à l’officier Raghoo. Elle était très dévouée », a déclaré le chef du gouvernement face à la presse. « C’est très triste qu’elle soit tombée comme un véritable soldat au cours de son travail. Cela démontre comment nous menons un combat sans relâche contre la drogue, et comment la mafia n’hésite pas à prendre la vie des gens ».

« En tous cas, nous poursuivrons notre combat sans relâche », a-t-il ajouté, en soulignant que « nous donnons davantage de resources à l’ADSU chaque année ».

Dans un autre volet, le Premier ministre a dit être personnellement en faveur de la peine de mort « quand il y a des crimes et meurtres ». D’ajouter que « sa bann dimounn-la, bann kriminel-la, zot pa merit viv sa ».

Pour rappel, la constable Dimple Raghoo, 38 ans, a été percuté et traînée sur l’asphalte sur une centaine de mètres par une voiture conduite par des présumés trafiquants de drogue, le mardi 24 novembre dans un centre commercial de Beau-Vallon, lors d’une opération de l’ADSU. La constable a rendu l’âme peu après.

Pour l’heure, deux suspects se sont rendus à la police dans la soirée d’hier et sont attendus au tribunal pour leur inculpation provisoire. Deux autres suspects sont activement recherchés.