La plainte a été consignée au poste de police de Piton

Un des protagonistes arrêtés par l’ICAC dans l’affaire Saint-Louis a été victime d’un vol à hauteur de Rs 3,2 M. Ce businessman de 52 ans, devenu directeur d’une entreprise engagée dans la vente de Heavy-Duty Vehicule et d’Engineering Products après les déboires de son ancienne compagnie, a en effet rapporté à la police la disparition de sept conteneurs de 12 mètres de long dans son entrepôt, à The Vale.

À l’intérieur des conteneurs se trouvaient en outre des tuyaux et d’autres accessoires, de même qu’une excavatrice. Selon le plaignant, le délit a été commis entre le 8 mars et le 2 avril. Le quinquagénaire ajoute que les lieux ne sont pas couverts par des caméras de surveillance, et qu’il n’y a pas non plus de gardien. La CID de Piton a pris le dossier en main lundi.

En se basant sur certains renseignements, l’équipe des sergents Ragoonundhun et Jodhoa se sont ainsi rendus au siège d’une entreprise de Khoyratty pour rencontrer le directeur, âgé de 44 ans. La police a fouillé son « scrap yard » et devait y trouver six conteneurs et une excavatrice. Après quoi les enquêteurs se sont rendus à Notre-Dame, où ils ont encore retrouvé deux conteneurs. Le directeur dit les avoir achetés et affirme ne rien savoir du vol. Le plaignant a été appelé à identifier ses biens.

Ce dernier avance qu’environ Rs 200 000 d’articles restent introuvables. Le quadragénaire a, lui, été interrogé au bureau de la CID de Piton, avant d’être relâché sur parole. Il a malgré tout été provisoirement inculpé en justice mardi et a obtenu la liberté conditionnelle. D’autres arrestations sont à prévoir. L’enquête est menée sous la supervision du sub-inspector Juggoo.