Le rendez-vous est pris pour le mardi 12 janvier à 9h30. Date à laquelle le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, retrouvera le box des accusés de la Cour intermédiaire, dans le cadre de la Private Prosecution logée contre lui pour le délit allégué d’emploi fictif.

Lors de la séance de ce jeudi 7 janvier, le représentant du Directeur des poursuites publiques a, sur un point technique, demandé le retrait de la charge provisoire comprise dans la Private Prosecution portée contre le ministre.

La défense, assurée notamment par Me Raouf Gulbul, a également repris cet argument et a, de plus, visé Simla Kistnen, veuve de l’agent du MSM Soopramanien Kistnen, décédé dans des circonstances troubles.

En dehors de la cour, les badauds s’étaient rassemblés sur le parvis de la Cathédrale St-Louis, entouré de barrières métalliques. Alors que les portes de l’église sont restées fermées sur ordre du vicaire général Jean Maurice Labour.

Un dispositif policier important a été déployé pour cette présente comparution, comprenant plus d’une centaine d’officiers de la SMF, du GIPM et de la SSU, de la Dogs Unit entre autres. Des officiers étaient mêmes postés au-dessus du bâtiment abritant le Registrar of Companies, en face de la Cathédrale St-Louis.

Arborant fusils, matraques et boucliers, les officiers s’assuraient que nul ne traverse la Restricted Area décrétée de 9h à 13h par le bureau du Commissaire de police la veille. Sauf qu’à l’expiration de l’ordre à 13h, le dispositif des autorités a été maintenu en place, et ce, jusqu’au départ du ministre de la cour.

« S’il est trouvé coupable, mo pou fer enn sitting ziska li demisione », a affirmé l’activiste Bruneau Laurette, au terme d’une journée d’attente devant la cour.

A ses côtés, le panel d’avocats de Simla Kistnen a soutenu que l’argument du DPP et de la défence ne tiendrait pas la route, Rama Valayden s’appesantissant notamment sur les charges provisoires émises par la police pour arrêter des suspects.

A noter que deux personnes ont été embarquées par la police pour n’avoir pas respecté l’accès à la Restricted Area.

Lire également : [LIVE] Comparution du ministre Sawmynaden : l’artillerie lourde déployée à Port-Louis