La Judicial Review logée par l’activiste Bruneau Laurette contre le Directeur des poursuites publiques et le magistrat du district de Grand-Port, suite à l’arrêt des Private Prosecutions dans l’affaire du naufrage du MV Wakashio, a été renvoyée au 8 février.

L’affaire a été appelée en Cour suprême ce lundi 11 janvier.

Le 3 décembre, l’activiste Bruneau Laurette a fait la demande d’une Judicial Review contre la décision du Directeur des poursuites publiques et du magistrat du district de Grand-Port de stopper les Private Prosecutions portées contre les ministres Kavy Ramano et Sudheer Maudhoo pour « culpable omission », ainsi que le Director of Shipping, Alain Donat, et le capitaine du MV Wakashio, Sunil Kumar Nandeshwar.

Des développements intervenus suite à l’échouement du MV Wakashio et la gestion de l’Oil Spill dans les lagons du sud-est.

Pour rappel, les ministres Ramano et Maudhoo ont fait face à un procès pour « culpable omission ». Bruneau Laurette avait dénoncé la “responsabilité” des ministres dans le cadre de l’affaire Wakashio.

Toutefois, le représentant du bureau du DPP avait expliqué avoir logé une « discontinuance of proceedings in the matter for the time being » car, à ce stade, il ne disposait pas suffisamment de preuves pour établir les accusations contre les prévenus « to the required standard ».