PHOTO : Wikimedia Commons

Deux boîtes de chips, livrées à un patient, ont paru suspectes au personnel de santé d’un centre de quarantaine du nord de l’île. Après une inspection des boites en présence d’un policier présent sur les lieux, de la drogue y a été retrouvée.

Deux habitants de St-François se sont présentés à la réception d’un centre de quarantaine, le mercredi 8 septembre pour livrer un colis renfermant de la nourriture à un proche.

Lors d’un contrôle du colis, un membre du personnel de santé a découvert le pot-au-rose. Une certaine quantité de cannabis a été retrouvée dans les boîtes.

Interrogés sur la présence de cette drogue, les deux suspects sont passés aux aveux expliquant que c’était de la drogue qu’un homme leur a demandé de livrer pour une chambre spécifique.

Les suspects ont été conduits au poste de police sur-le-champ, avant d’être placés en détention.