La police a arrêté un habitant de St-Paul (63 ans) qui aurait forcé une adolescente de 15 ans à s’adonner à la prostitution dans les rues de Rose-Hill le mois dernier. Au cours de son interrogatoire hier, ce récidiviste, fiché pour vol et possession de drogue, a nié les accusations portées contre lui et évoque la thèse de la vengeance.

Le suspect accuse la mère de la victime (38 ans) d’être celle qui a poussé la jeune fille à coucher avec des clients. Le sexagénaire a avoué qu’il a hébergé mère et fille chez lui, mais il avance qu’il comptait les chasser car elles faisaient le trottoir. Comme ses explications étaient jugées peu satisfaisantes, il a été placé en détention. La police compte organiser une parade d’identification où la victime devra confirmer si c’est cet habitant de St-Paul qui cherchait des clients pour elle et empochait l’argent. C’est la semaine dernière que l’adolescente a porté plainte à la police où elle avance que sa mère et elle résidaient une maison à Rose-Hill. Elle avait dénoncé sa mère qui aurait vendu ses quatre nourrissons. Vu que la trentenaire n’était pas à l’abri d’une arrestation dans cette affaire, elle a déserté cette maison pour trouver refuge chez le présumé proxénète.

La mineure a déclaré que ce dernier a exigé qu’elles se prostituent pour subvenir aux dépenses de la maison. C’est le sexagénaire qui cherchait des clients pour elles en les déposant à la place Margéot, Rose-Hill, le soir. Elle a raconté aux enquêteurs qu’elle était forcée d’accompagner des inconnus dans différents endroits pour avoir des relations sexuelles. En retour, le proxénète empochait entre Rs 500 à Rs 1 000 par client.

Elle dit se rappeler que
le vendredi 2 juillet, un homme d’une quarantaine d’années avec un tatouage à la main, a payé le suspect pour l’emmener elle et sa mère dans une voiture à Port-Louis pour avoir des rapports sexuels. Alors qu’en février, c’est sa mère qui lui avait demandé d’avoir des rapports sexuels avec un homme d’une cinquantaine d’années. La trentenaire n’avait pas pris en considération qu’elle s’est blessée aux parties intimes après cet acte sexuel.

La mère, arrêtée pour trafic d’enfant, nie avoir forcé sa fille à la prostitution. Mais elle avance que le sexagénaire serait bien un proxénète qui cherchait des clients pour elle et sa fille.