Photo d'illustration

Une ressortissante malgache âgée de 28 ans accuse son ex-petit ami de séquestration et d’agression.

Les faits se seraient produits ce samedi 11 juillet en début de soirée. La victime présumée allègue dans sa déposition qu’elle se trouvait à un arrêt de bus à Port-Louis quand son ex-petit ami, un ressortissant malgache âgé de 27 ans, s’est arrêté à son niveau et lui aurait lancé des menaces de mort avant de la forcer à prendre place sur sa motocyclette.

Il l’aurait amenée à son dortoir, situé à Pointe-aux-Piments, l’aurait forcée à entrer dans la chambre qu’il occupait et lui aurait asséné plusieurs coups de pied et de poing sur tout le corps, puis l’aurait obligée à lui donner le mot de passe de son téléphone portable en l’étranglant.

Ce dernier aurait retiré les vêtements de la jeune femme avant de prendre plusieurs photos d’elle nue. L’agresseur aurait par la suite publié les clichés sur Facebook. Il l’aurait ensuite traînée hors du dortoir et, en présence de ses collègues malgaches, il l’aurait à nouveau agressée à coups de pied et de poing sur tout le corps.

Il l’aurait par la suite séquestrée dans une chambre.

C’est ce lundi 13 juillet aux environs de 7h qu’elle a pu s’échapper et a appelé son lieu de travail afin d’avoir de l’aide.

La victime présumée a indiqué aux policiers qu’elle n’a pas été blessée, mais ressent des douleurs sur tout le corps.

Les officiers des Line Barracks se chargent de cette affaire.