Ashley Hurhangee a été interrogé par les enquêteurs de la Central CID “à 50% seulement”, selon son avocat Me Akil Bissessur.

À sa sortie des Casernes centrales, ce mercredi 23 septembre, ce dernier a estimé que c’est une « vendetta politique » qui a été lancée contre son client.

Ahsley Hurhangee a été interrogé pour la quatrième fois à la CCID aujourd’hui. L’avocat est entendu dans le sillage de l’enquête dans l’affaire “Sherrygate”.

Pour rappel, le nom de Ashley Hurhangee a été cité par Shameem Korimbocus.

Ashley Hurhangee n’écarte pas la possibilité qu’il soit arrêté par le CCID.

Ashley Hurhangee sera de nouveau entendu demain.