Les enquêteurs de la commission anticorruption (ICAC) ont procédé à l’arrestation de deux anciens officiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), ce vendredi 16 octobre.

Le sergent Henrico Armance et la constable Amrita Alphonse ont été arrêtés sur la base de soupçons de corruption.

Ce développement intervient après une plainte logée à la commission anticorruption par un habitant de D’Epinay.

Ce dernier soutient que, lors d’une fouille d’une équipe de l’ADSU à son domicile en mai 2019, une somme de Rs 625 000 aurait été saisie. Or, affirme le plaignant, seulement Rs 392 000 lui auraient été restituées.

Dans son enquête, la commission anticorruption a relevé qu’aucune entrée n’a été enregistrée dans le Diary Book de l’ADSU concernant l’argent saisi au domicile de l’habitant de D’Epinay.

Le plaignant dit s’être tourné vers l’ICAC après avoir appris, à travers la radio, qu’une équipe de l’ADSU – Alpha 7 Team – a été inquiétée dans le cadre de la disparition d’une somme de Rs 9,5 millions, saisies au domicile de la directrice de la compagnie Naz Travel and Tours.

A noter que, selon la commission anticorruption, le sergent Henrico Armance et la constable Amrita Alphonse ont également fait partie de l’équipe Alpha 7.

Les suspects ont tous deux comparu en cour de Port-Louis, où une charge provisoire de « Corruption under the PoCA » a été retenue contre eux.

L’enquête se poursuit et d’autres arrestations sont à prévoir, selon la commission anticorruption.