Raja Rai, ingénieur du Central Procurement Board (CPB), est entendu à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) depuis ce matin, vendredi 24 septembre, dans l’affaire St-Louis, sur toile de fond, des pots-de-vin versés à de haut officiels mauriciens.

Selon les informations, il est celui qui aurait approuvé le projet de la centrale thermique de St-Louis. Les enquêteurs soupçonnent que ce dernier aurait favorisé la firme danoise Burmeister and Wain Scandinavian Contractor (BWSC) dans cette affaire. Il a retenu les services de Me Anil Kumar Ujoodha, ancien directeur général de l’ICAC.

D’autres haut cadres sont également dans le collimateur de l’ICAC.