Sa kout-la to pou gagn kout bal », aurait lancé ce membre du cabinet

Une plainte pour menaces de mort a été enregistrée contre un ministre, qui est aussi député d’une circonscription du nord de l’île. C’est un retraité de la localité, âgé de 65 ans, qui a rapporté le cas à la police de Triolet (OB 420/21).
Selon le sexagénaire, dimanche vers 15h30, il était debout sur le trottoir sur la route Royale à Huitième Mille, regardant les pèlerins passer. Le plaignant avance qu’à un moment donné, le trafic a ralenti et qu’une voiture de couleur blanche roulant en direction de Grand-Baie s’est arrêtée à sa hauteur. Il dit que la vitre de la portière était baissée et qu’il a vu le ministre assis sur le siège du passager à l’avant. Ce dernier aurait menacé de placer le sexagénaire en détention.

Selon le plaignant, ce membre du gouvernement lui aurait lancé : « To pe fann enn rimer lor mwa kom kwa mo enn violer, delinkan, drogue. Tonn blier ti kidnap twa, ti ray to ledo, ti zet twa dan bwa. Sann kout la to pou gagn kout bal. » Puis, la voiture est partie. Le plaignant dit craindre pour sa sécurité. Les hauts gradés de la police ont été informés de cette plainte. La police a contacté le “main command centre” d’Ébène pour demander de vérifier les caméras du Safe City sur le lieu indiqué pour vérifier la véracité des propos du plaignant.

Selon nos renseignements, ce dernier n’est pas en bons termes avec la famille du ministre et il a déjà déposé d’autres plaintes dans le passé contre les proches du parlementaire. Mais c’est la première fois qu’il porte plainte contre le ministre. À ce matin, aucune source n’a confirmé si une enquête a déjà démarré à la suite de cette plainte.